Énergie

Des statues avec des masques…

Le samedi 31 mars, des associations à l’image de France nature environnement, Greenpeace ou Alternatiba ont déposé des masques sur des statues en France pour mettre en garde sur la nécessité d’adapter correctement la loi sur les transports afin de contrer efficacement la pollution atmosphérique.

Il est intéressant de noter qu’un bref aperçu sur les dates marquantes de l’histoire en matière de pollution atmosphérique permet de se rendre compte de l’ancienneté du problème.

De nos jours, dans une étude publiée le 20 octobre 2017 dans The Lancet, l’Agence Européenne pour l’Environnement estime que la pollution de l’air cause environ 500 000 décès prématurés en Europe par an.

À l’échelle mondiale le bilan s’élève à 6,5 millions de décès pour l’année 2015 ou 9 millions si l’on ajoute la pollution de l’eau, des sols et du milieu professionnel.

décès monde
Rapport commissions pollution – The Lancet – 2017

De plus, le rapport précise que 92% de la mortalité liée à la pollution concerne les pays à revenu faible et intermédiaire. La plupart des décès en lien avec la pollution en 2015 proviennent d’Asie du Sud-Est, du Pacifique occidental et de l’Afrique subsaharienne.

pays pollution
Rapport commissions pollution – The Lancet – 2017

Le coût de la pollution est très élevé. Il provient notamment :

  • des pertes de productivité,
  • des coûts en soins de santé,
  • des coûts suite à des dommages causés aux écosystèmes,
  • des coûts invisibles.

Bien qu’il soit difficile de déterminer véritablement l’impact économique de la pollution. Le rapport précise que « les coûts des décès prématurés liés à la pollution au niveau mondial sont estimés à 4 600 milliards de dollars en 2015, soit 6,2 % du PIB. »

Au final, L’AEE introduit la notion d’injustice environnementale. Pour l’agence cette injustice est « une exposition inéquitable des pauvres, des minorités et des groupes défavorisés aux produits toxiques, à l’air et à l’eau contaminés, à des conditions de travail non sécuritaires et à d’autres formes de pollution, ainsi que la charge disproportionnée des maladies liées à la pollution qui pèse sur ces populations et qui représente souvent une violation des droits de la personne. L’injustice environnementale est une violence structurelle et liée à un racisme structurel.  » Elle est présente dans tous les pays du monde…

Au niveau de la France, un article de sciencepop tend à démontrer un déclin de la pollution dans l’Hexagone. L’étude du bilan de la qualité de l’air  et l’analyse des tendances nationales en matière de la qualité de l’air permettent de mettre en évidence cette embelie.

pollution atmosphè
Bilan de la qualité de l’air – developpement -durable.gouv.fr – 2016

Malgré tout, la baisse des émissions n’est pas toujours synonyme d’amélioration de la qualité de l’air. Comme le précise le rapport du LCSQA, les outils sont assez performants pour mesurer les pollutions uniquement depuis les années 90. Les résultats permettent de confirmer une amélioration de la qualité de l’air sur le territoire. Cependant, la météo peut influencer les résultats et il reste notamment des progrès à réaliser sur les produits azotés (nitrate et ammonium).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s